Devenez membre
:: Accueil  ::  Téléchargement  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  Recherche  ::
Sommaire
· Accueil
· Archives
· Calendrier
· Contacter-nous
· Les sujets du site
· Liens Web
· Mémoire
· Mentions legales
· Questions-de-droit
· Recherche
· Recommandez-nous
· Soumettre un témoignage, un article
· Téléchargements
· Vos réactions, vos questions
· Votre compte
 
Connexion utilisateur
Bienvenue, Anonymous
Surnom/Pseudo
Mot de Passe
(Devenez Membre)
Adhésion:
Dernier: beruthiel
Nouveaux: 0
Nouveaux d'hier: 0
Tous: 1293

Public en ligne:
Visiteurs:
Membres:
Total: 0
 
Qui est en Ligne ?
Il y a pour le moment 0 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.
 
Memento mori,
Jardin du souvenirframb a écrit : "




Je n’ai compté encore ni les jours, ni les mois. Tu es parti, voilà, et tout est dit. Tu as choisi, tu ne reviendras pas et c’est dans le commun des jours qui s’en vont que tu nous manques, un peu souvent, beaucoup parfois. C’est dans nos fêtes, comme une place vide à table où tu devrais venir, mais où tu ne viens pas. C’est un silence où l‘on voudrait trouver ta voix, c’est dans le soir une ombre que l’on croise, quelqu’un qui te ressemble et pourtant n’est pas toi.
Ou te trouver alors, puisque tu t’es dissous dans le creux de la terre, et que la vie dont tu ne voulais plus se répand aujourd’hui dans les herbes et les fleurs. Ou te trouver pour rire encore des joies d’hier, des bonheurs partagés, de tout ce que le temps passant voudrait bien emporter.
Je veux lui résister et les autres avec moi. Je vais planter un arbre, aujourd’hui, et ici. Un arbre dont chaque branche continuera ta vie, qui grandira longtemps, et qui fera des feuilles où le vent chantera pour nous ces mots d’ami que tu pourrais nous dire si tu étais ici.
Plus jamais nous ne te chercherons en vain, là sera la maison où ton esprit viendra nous visiter un peu, nous reparler de toi. Au cours de nos voyages, si des vagues de la vie nous éloigne d’ici, il suffira d’ouvrir une carte de France et de pointer le doigt en disant : c’est ici ! pour retrouver la route et venir te parler. Il suffira encore de s’asseoir un instant contre le tronc d’un autre arbre qui te ressemble pour que le monde entier soit aussi ta maison.
Et puis, un jour enfin, puisque ainsi c’est écrit, nous aussi nourrirons de nos cendres la sève qui monte dans ces branches. Alors sans regrets d’incertains paradis, nos vies continuerons au rythme des saisons à s’emmêler les feuilles pour offrir aux vivants une ombre amicale.
"
Posté le 29 February 2004 à 18:30:38 CET par admin
 
Liens connexes
· Plus à propos de Jardin du souvenir
· Nouvelles transmises par admin


L'article le plus lu à propos de Jardin du souvenir:
Saint-humbert

 
Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais

 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e) Envoyer cet article à un(e) ami(e)

 
Déclaration à la CNIL n° 851420
PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence.
page générée en 0.08 S

Sur les rives du Styx