Devenez membre
:: Accueil  ::  Téléchargement  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  Recherche  ::
Sommaire
· Accueil
· Archives
· Calendrier
· Contacter-nous
· Les sujets du site
· Liens Web
· Mémoire
· Mentions legales
· Questions-de-droit
· Recherche
· Recommandez-nous
· Soumettre un témoignage, un article
· Téléchargements
· Vos réactions, vos questions
· Votre compte
 
Connexion utilisateur
Bienvenue, Anonymous
Surnom/Pseudo
Mot de Passe
(Devenez Membre)
Adhésion:
Dernier: beruthiel
Nouveaux: 0
Nouveaux d'hier: 0
Tous: 1293

Public en ligne:
Visiteurs:
Membres:
Total: 0
 
Qui est en Ligne ?
Il y a pour le moment 0 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.
 
Bienvenue

Ce site interactif se veut un lieu d’échanges, de témoignages et de débats sur les questions que soulèvent chez tout humain la conscience de sa mort inéluctable, de celle de ses proches, ou pour les professionnels, de la fin de vie de ceux qu’ils ont en charge. ***
Comment utiliser ce site


Ce site interactif se veut un lieu d’échanges, de témoignages et de débats sur les questions que soulèvent chez tout humain la conscience de sa mort inéluctable, de celle de ses proches, ou pour les professionnels, de la fin de vie de ceux qu’ils ont en charge
A l'heure où les médias publient le faire-part de naissance du premier clone humain, dernier avatar de notre désir d''immortalité, pourquoi débattre de la mort ? Jamais notre société ne l'a aussi bien tenu en échec, la repoussant toujours plus loin de notre quotidien, d'abord en reculant les limites de la vie, puis quand enfin elle va triompher, en la cachant derrière les murs des institutions dont la mission est de la rendre la moins bruyante possible. Aujourd''hui, 70% des décès ont lieu en dehors du domicile, ils concernent majoritairement des personnes âgées et surviennent soit à l'hôpital, soit dans un établissement médico-social. Ces établissements doivent donc, dans le cadre législatif actuel qui accordent à chacun le droit aux soins palliatifs et à l'accompagnement de fin de vie, s'accommoder de cette mort que part ailleurs la société tout entière refuse de voir autrement que sur les écrans de télévision ou de cinéma, lointaine, anonyme, irréelle. Pourtant l'actualité judiciaire de ce début d'année 2003 met en lumière notre incapacité à aborder les questions qui viennent dans le sillage de celles que nous posent la mort, à savoir : Quelle fin de vie pour l'Homme du XXIème siècle ? Quel accompagnement pour les mourants dans nos hôpitaux et nos maisons de retraite ? L'euthanasie doit-elle être légalisée ? Pourquoi accepter qu'un homme en soit réduit à tirer à six reprises sur la femme qu'il aime pour mettre fin à des souffrances insupportables?
P ourquoi juger seule Christine Malèvre, quand c'est tout un système qui manque à ses devoirs envers ceux qui finissent leur vie, comme envers ceux qui les accompagnent ? Pourquoi ne veut-on pas entendre leurs souffrances ? etc.…
Future directrice d''un établissement pour personnes âgées, je désire mener une réflexion sur ma part de responsabilité dans cette mission de " passeur " dont nous avons la charge auprès de ceux qui nous précèdent dans la mort.
Au-delà d'une réflexion de gestionnaire c'est une réflexion de membre de la communauté humaine que je veux conduire, avec cette spécificité que ma position à la tête d'un établissement où l'on finira sa vie me donnera une responsabilité particulière vis à vis de mes semblables en fin de vie.
Ce site interactif se veut un lieu d’échanges, de témoignages et de débats sur les questions que soulèvent chez tout humain la conscience de sa mort inéluctable, de celle de ses proches, ou pour les professionnels, de la fin de vie de ceux qu’ils ont en charge
I l serait lâche de laisser la responsabilité de cette mission difficile qu'est l'accompagnement jusqu'au bout de la vie aux équipes, et donc de leur faire supporter le poids des " erreurs ". Si la structure échoue dans sa mission, si elle se contente de surveiller des " déjà morts " au lieu de prendre soin des " encore vivants " n'est-ce pas parce qu'elle n''aura pas été, elle aussi, bien accompagnée ?
Ce site interactif se veut un lieu d’échanges, de témoignages et de débats sur les questions que soulèvent chez tout humain la conscience de sa mort inéluctable, de celle de ses proches, ou pour les professionnels, de la fin de vie de ceux qu’ils ont en charge
Dans le but de recueillir un maximum d'avis sur ce sujet qui concerne tout Homme, et parce que la fin de vie est un sujet trop humain pour le laisser à la seule responsabilité des médecins et des soignants, j'ai créé ce site Internet qui se veut un espace de témoignages et d'échanges pour tous. J'espère que cette démarche qui se poursuivra dans le temps au-delà de la réalisation de mon mémoire me permettra de poursuivre sans cesse ma réflexion et d'enrichir ma pratique professionnelle mais aussi pourra être utile à d'autres
professionnels en quête d'échanges ou plus simplement à tous ceux qui savent qu'un jour il seront confrontés à cette évidence : La mort est notre avenir commun.
D ès à présent, je remercie ceux qui passant " sur les rives du Styx " y déposeront une contribution aussi simple soit-elle. Pour parler de ce qui nous unis tous dans l'humanité, pas besoin de grands mots, de phrase savante, il suffit de dire ce que l'on pense, ce que l'on ressent, ce qui nous fait peur. De vos questions, de vos idées, j'espère pouvoir dans la poursuite de ma vie professionnelle faire le meilleur usage

Actualité juridique
Questions de droitjicew a écrit : "Plusieurs décrets d'application de la loi du 22 Avril 2005 ont été plubliés au journal officiel du 7 février 2006



"
Transmis par admin le 07 February 2006 à 22:33:07 CET (2451 lecture(s))
(Suite... | Score: 2.5)
Après-midi de réflexion et d’échanges
Profession passeurjicew a écrit : "
Après-midi de réflexion et d’échanges autour des soins palliatifs et de la fin de vie en présence de Marie de Hennezel

Mme de Hennezel, est chargée par le Ministre de la Santé et des Solidarités de faire un tour de France pour évaluer l’avancée des soins palliatifs et de la culture de l’accompagnement au sein des établissements de santé, des établissements du médico-social, et des réseaux.

Télécharger le programme

"
Transmis par admin le 27 January 2006 à 22:35:46 CET (2207 lecture(s))
(Suite... | Score: 5)
Le droit des malades en fin de vie
Questions de droitframb a écrit : "

Après l'affaire Humbert, la loi Léonetti donne enfin la parole aux personnes en fin de vie.
Si cette loi ne répond pas à toutes les questions que nous nous posons quand la vie devient trop lourde à porter, elle permet enfin aux malades ou à leurs proches ( grâce à la désignation de la personne de confiance ) de faire valoir leur droit à refuser des traitements, examens, interventions qui leurs semblent injustifiés ou insupportables.
La possiblité pour chacun d'entre nous de rédiger des directives anticipées y est inscrite. Elle permettra peut être de garder la maîtrise de sa vie face à une médecine qui a du mal à envisager qu'elle n'est pas toute puissante, que son pouvoir a des limites et que de toute façon c'est au malade de choisir.
Pour s'informer et faire valoir ce droit, mieux vaut connaître  la loi :

J.O n° 95 du 23 avril 2005 :LOI n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie-

"
Transmis par admin le 05 May 2005 à 23:32:27 CEST (2793 lecture(s))
(Suite... | Score: 5)
Saint-humbert
Jardin du souvenirAnonymous a écrit : "aujourd'hui 25.mars 2005
c'est la "saint HUMBERT" j'ai donc une pensee pour tous les humbert qui nous ont quittes .
O.HUMBERT. "
Transmis par admin le 03 April 2005 à 11:54:37 CEST (2141 lecture(s))
(Suite... | Score: 0)
Site Pallianet et rapport Léonetti
Documentationframb a écrit : "

Découvrez le site http://www.pallianet.org/ sur les soins palliatifs et la gérontologie. Il aborde les notions de fin de vie, d'acharnement thérapeutique et d'euthanasie, avec une exigence de clarté, pour que vous, familles, grand public, ou professionnels de santé puissiez bien différencier ces notions.

RAPPORT FAIT AU NOM DE LA MISSION D'INFORMATION SUR L'ACCOMPAGNEMENT DE LA FIN DE VIE Président et Rapporteur M. Jean Leonetti,Député.

"
Transmis par admin le 22 February 2005 à 17:18:21 CET (2144 lecture(s))
(Suite... | Score: 0)
Découvrez le site de l'association D3S
La vieillesseframb a écrit : "

D3S Association des Directeurs d'Etablissements Sanitaires et Sociaux, Sociaux et Médico-sociaux, anciens élèves et stagiaires de la filière D3S

Cette association a pour objet : · De défendre les intérêts matériels et moraux des Directeurs d’Etablissements Sanitaires et Sociaux et des Directeurs d’Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux (filière D3S) ainsi que les anciens élèves de la filière D3S. · De développer et maintenir les liens entre ses membres et ses futurs membres. · De promouvoir des projets conformes aux dits intérêts.

Découvrez le site de l'Association D3S

 

"
Transmis par admin le 03 February 2005 à 21:04:06 CET (2210 lecture(s))
(Suite... | Score: 0)
Je ne suis pas un assassin
Les livresAnonymous a écrit : "

Un livre du Dr frédéric Chaussoy

Le 24 septembre 2003, Marie Humbert injecte à son fils, Vincent, souffrant d'une double hémiplégie, une dose mortelle de barbituriques. Il a 23 ans, et réclame depuis des mois « le droit de mourir », jusqu'à en appeler publiquement à Jacques Chirac, Président de la République. Quelques heures après l'injection, son médecin traitant prévient le service de réanimation : Vincent Humbert est plongé dans le coma, mais vivant. Sauvé, in extremis, contre son gré? Conformément aux souhaits de son patient, Frédéric Chaussoy, médecin-réanimateur, délivre Vincent de son coma. Il meurt le 26 septembre 2003. Frédéric Chaussoy reçoit d'innombrables soutiens du monde entier.

Mais, un an plus tard, Frédéric Chaussoy est toujours sous le coup d'une accusation de crime d'empoisonnement avec préméditation.

Dans un livre sincère et émouvant, Frédéric Chaussoy revient sur l'affaire Humbert, mais surtout sur sa vie de médecin-réanimateur, chaque jour confronté à la vie et à la mort. Dans un monde où les trois quarts d'entre nous meurent à l'hôpital, il pose avec simplicité et honnêteté, les questions qui dérangent et qu'il faudra bien, pourtant, que la société et la loi finissent par affronter : A qui appartient la vie ? A qui appartient la mort ? Qui décide ? Pouvons-nous continuer éternellement laisser les médecins se débrouiller tout seuls avec nos peurs et nos dénis, et laisser les procureurs les accuser d'assassinat ? Rencontre avec un homme ordinaire et courageux, juste et tourmenté. Humain, tout simplement.
"
Transmis par admin le 15 November 2004 à 18:03:29 CET (2264 lecture(s))
(Suite... | Score: 4.66)
JE VOUS DEMANDE LE DROIT DE MOURIR
Les livresAnonymous a écrit : "

Vincent Humbert, victime d'un accident de la route en 2000. 9 mois de coma.

Tétraplégique, aveugle et muet depuis deux ans. Mais lucide, donc capable de mesurer la souffrance, l'isolement, la non-existence... "Monsieur le Président, je vous demande le droit de mourir !" Cette supplique, Vincent Humbert l'adressait, l'an dernier, à Jacques Chirac, qui ne pouvait y accéder puisque la loi n'autorise pas l'euthanasie.
Et pourtant... quand vous n'êtes plus que le spectateur impuissant de vos tortures, pourquoi vous serait-il refusé (toutes considérations religieuses mises à part) d'en obtenir la fin ? "
Transmis par admin le 25 September 2004 à 17:38:40 CEST (2353 lecture(s))
(Suite... | Score: 5)
Marie de Hennezel
Documentationframb a écrit : "

Découvrez le site Marie de Hennezel

L'accueil du site

Si votre profession vous confronte à la mort des autres,
si vous accompagnez un proche qui va mourir, si pour des raisons personnelles vous souhaitez réfléchir à cette échéance inéluctable vers laquelle nous cheminons tous, alors ce site est pour vous.
J'ai accompagné, pendant de nombreuses années, des personnes en fin de vie et leurs familles.
Cette expérience m'a convaincue de la valeur humaine des derniers instants de la vie. Les derniers mots, les derniers gestes, les derniers regards d'une personne, cela compte!
Ne laissons pas mourir sans tendresse et sans cet ultime échange, ceux que nous soignons et que nous aimons!
Je sais aussi les nombreuses difficultés de cette tâche d'accompagnement. C'est la raison pour laquelle je souhaite mettre mon expérience à votre disposition afin que chacun puisse y puiser ce qui l'aidera à mieux soigner, à mieux accompagner un malade ou un être cher, et à mieux vivre sa vie, en intégrant la mort.

 

Marie de Hennezel

"
Transmis par admin le 04 July 2004 à 18:54:17 CEST (2490 lecture(s))
(Suite... | Score: 3)
Association François Xavier Bagnoud
Documentationjicew a écrit : "

Decouvrez le site de l'assiociation François Xavier Bagnoud :

L'Association François-Xavier Bagnoud (AFXB) est un groupe mondial de contre-pouvoir dont les activités sur le terrain illustrent sans conteste les résultats et la bonne gouvernance qui peuvent être obtenus lorsque l'on s'attache à promouvoir la santé et les droits fondamentaux. Faire respecter la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant, essayer d'endiguer l'épidémie de sida et d'en réduire les dramatiques conséquences, tenter d'améliorer la situation des orphelins et des autres enfants exclus du filet de sécurité social partout dans le monde... sont beaucoup plus que des actions humanitaires conduites par une ONG internationale ; ce sont des activités politiques, à la pointe du rôle croissant joué par la société civile aujourd'hui. Conjuguées à des déclarations orales, à des plaidoyers écrits ou encore, parfois, à la condamnation vigoureuse d'opinions répandues mais erronées, ces activités comblent l'abîme séparant ceux qui travaillent sur le terrain des décideurs qui fixent les politiques et attribuent les financements. Grâce à ces efforts, la vie de beaucoup de gens peut changer du tout au tout ; il suffit parfois de modifier des petites choses peu spectaculaires. Or, l'AFXB est résolue à sauver le plus de vies possible. Notre association lutte en première ligne contre le fléau dévastateur du sida et reste vigilante dans son action inlassable en faveur des enfants démunis qui sont sans défense parce qu'ils n'ont pas de famille ou sont privés de leurs droits.

"
Transmis par admin le 03 July 2004 à 12:22:59 CEST (3231 lecture(s))
(Suite... | Score: 4.33)
Déclaration à la CNIL n° 851420
PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence.
page générée en 0.13 S

Sur les rives du Styx